AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Race] L'Islandais

Aller en bas 
AuteurMessage
Mity008
Juste passionné
Juste passionné
avatar

Messages : 801
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 26
Localisation : Malmedy (BE)

MessageSujet: [Race] L'Islandais   Jeu 6 Déc - 16:18

Taille: 125 à 145 cm
Poids: 300 à 400 kg
Robe: toutes
Région: Islande
Morphologie: Cheval de selle

Ce sont les descendants directs des chevaux amenés par les Vikings. Les Islandais sont très fiers de leurs montures. L'importation en Islande est interdite, donc ce cheval est pur depuis les années 900. Il est résistant et à l'habitude de nourriture pauvre.

Leurs caractéristiques: taille réduite, robuste, rustique, robes variés, 5 allures: tölt et amble en plus.
Utilisation: gardiennage des moutons, cours et concours d'allure, monture de loisir.

L'islandais ne fut exporté qu'au XXeme siècle et la moitié de chevaux exportés se trouve en Allemagne.

Histoire

Les ancêtres du cheval islandais ont probablement été amenés en Islande par bateau grâce aux Vikings, entre 860 et 935, l'île n'ayant jamais eu de poney indigène. Les colons nordiques ont été suivis par des immigrants de colonies du Nord de l'Irlande, de l'île de Man et des îles de l'Ouest de l'Écosse. Ces colons tardifs ont apporté avec eux les ancêtres des poneys shetland, du highland et du connemara, qui furent croisés avec les chevaux nordiques. Il pourrait également y avoir un lien de parenté avec le poney yakoute et des similitudes morphologiques existent avec le nordlandshest de Norvège, le poney des îles Féroé et le fjord qui a peut-être été amené de Norvège vers l'Islande. Il y a environ 900 ans, des tentatives d'introduction de sang oriental eurent pour résultat la dégénérescence du cheptel et en 982, l'AlthingNote vota des lois interdisant l'importation de chevaux en Islande, ce qui stoppa les croisements : l'islandais est donc de race pure depuis plus d'un millénaire.

Du Moyen Âge au XXe siècle

Les premiers hommes du Nord ont vénéré le cheval comme un symbole de fertilité. Un cheval blanc était abattu lors des festins et cérémonies sacrificiels ; ces croyances ont perduré lors de la colonisation de l'Islande. La mythologie nordique accorde une place d'honneur au cheval, notamment avec la figure majeure Sleipnir, le cheval à huit jambes d'Odin. Le premier cheval islandais connu par son nom est la jument Skalm qui apparaît dans le Landnámabók (livre de la colonisation) du XIIe siècle : selon le Landnámabók, le chef Seal-Thorin a fondé une colonie à l'endroit où Skalm s'arrêta et se coucha avec son chargement. Les chevaux ont également un rôle clef dans les sagas des Islandais comme celles de Hrafnkel, Njáll le Brûlé et Grettir ; écrites au XIIIe siècle, ces trois sagas commencent au IXe siècle. Cette littérature a toujours de l'influence et de nombreux clubs équins islandais portent des noms issus de la mythologie ou des sagas.

Les chevaux sont souvent considérés comme le bien le plus précieux durant la période médiévale islandaise. Indispensables aux guerriers, les chevaux de guerre sont parfois enterrés aux côtés de leur cavalier.

La littérature et les écrits officiels de l'État libre islandais (930 à 1262) décrit la pratique des combats d'étalons, qui permettait d'entraîner et de choisir les meilleurs reproducteurs. Les combats d'étalons forment une part importante de la culture islandaise et les rixes entre spectateurs, tant verbales que physiques, étaient alors monnaie courante. Les conflits durant ces évènements donnaient une chance aux rivaux de renforcer leur image sociale et politique au détriment de celle de leurs ennemis, et pouvaient entraîner d'importantes répercussions sociales et politiques, menant parfois jusqu'à la restructuration des alliances politiques. Cependant, les conflits humains n'étaient pas tous sérieux, et les combats d'étalons donnaient une occasion de se bagarrer avec des amis et des ennemis sans grave conséquence. C'était également une occasion pour les jeunes gens de se faire la cour.

La sélection naturelle a joué un rôle majeur dans le développement de la race, un grand nombre de chevaux mourant du manque de nourriture et de l'exposition aux éléments. Les petits chevaux déjà rustiques se sont habitués aux conditions climatiques de l'île et à son terrain escarpé, et se sont nourris de lichen, d'algues marines, voire de débris de poissons. Entre 874 et 1300, durant l'optimum climatique médiéval, les éleveurs islandais sélectionnèrent leurs chevaux sur des critères de couleurs de robe et de conformation. De 1300 à 1900, le climat se fit plus dur et de nombreux chevaux et hommes moururent. Entre 1783 et 1784, environ 70 % des chevaux de l'île furent tués par empoisonnement avec des cendres volcaniques et par la famine après l'éruption du Laki en 178315,16. La population se reforma lentement durant le siècle suivant et l'élevage sélectif reprit au début du XXe siècle15. La première société d'élevage islandaise fut fondée en 1904 et le premier registre d'élevage établit en Islande.

À la fin du XIXe siècle, le cheval islandais est exporté pour travailler dans les mines anglaises dans les mines de charbon en raison de sa force et de sa petite taille. Cependant, ces chevaux n'ont jamais été enregistrés et peu de preuves permettent de retracer leur existence. La première exportation officielle de chevaux islandais est faite par l'Allemagne dans les années 1940. Les exportations de chevaux islandais augmentèrent graduellement, et depuis 1969, de nombreuses sociétés d'élevage ont travaillé à la préservation, l'amélioration et la commercialisation du cheval islandais avec le soutien de l’International Federation of Icelandic Horse Associations. Il est par contre interdit d'introduire un cheval qui n'est pas né sur l'île ou qui l'aurait quitté pour présever la pureté de la race.

Description

Sa taille moyenne est de 135 cm, c'est une hauteur d'un poney, bien que les éleveurs et les registres d'élevage associent l'islandais à un cheval.
La conformation de l'islandais varie énormément selon le but recherché par l'éleveur : trait, de selle, d'allures, ...

Maturité et longévité

L'islandais est une race qui se développe lentement : en règle générale, le débourrage est effectué aux alentours de cinq ans. Cette maturité lente est le résultat de son adaptation à un mode de vie rude. La maturité n'est atteinte qu'à partir de sept ans et les années les plus productives se situent entre huit et dix-huit ans, bien que l'islandais conserve sa force et son endurance jusqu'à ses vingt ans. La race est très fertile, et les deux sexes peuvent se reproduire jusqu'à plus de 25 ans.

Crins

La crinière est fournie et on la laisse longue.

Tempérament

On considère que la race est peu farouche, probablement en raison de l'absence de prédateurs en Islande. Amical, docile, facile à prendre en main, enthousiaste et assuré, l'islandais peut se montrer doux et affectueux envers son cavalier, mais il est également très indépendant. L'une de ses caractéristiques reconnues est son excellent sens de l'orientation, résultat de sa vie en semi-liberté dans son pays natal. En principe, il retrouve toujours le chemin de son écurie.

Allures

L'islandais connaît cinq allures différentes et il est connu pour son pied sûr et son habileté sur les terrains difficiles. En plus des trois allures traditionnelles (pas, trot et canter/galop), l'islandais pratique deux allures supplémentaires.

Tölt

La première allure additionnelle est un amble latéral à quatre temps connu sous le nom de tölt. Cette allure très rapide est confortable et permet de couvrir une grande surface de terrain. Le mécanisme du tölt est le même que celui du pas (postérieur gauche, antérieur gauche, postérieur droit, antérieur droit), mais peut être exécuté sur une plus grande variation de vitesses, allant de celle du pas rapide au galop normal. Mais le tölt est une allure naturelle connue dès la naissance. Les chevaux ont tendances à l'utiliser sur des terrains pas sures.

Amble

La deuxième allure additionnelle est l'amble, une forme de pas rapide et homogène utilisée par d'autres races et qui peut permettre d'atteindre les 48 km/h, sans toutefois permettre des voyages longue distance. Contrairement au tölt, cette allure n'est pas connue de tous les chevaux islandais, et les individus capables d'utiliser les deux allures sont considérés comme les meilleurs spécimens de la race. L'amble est une allure latérale en deux temps avec un temps de suspension entre deux mouvements : antérieur et postérieur gauches, suspension, antérieur et postérieur droits. Cette allure ne peut être exécutée que sur des chevaux bien entraînés et équilibrés montés par de bons cavaliers.

Santé et entretien

Ce cheval peut traverser tous les types de paysages islandais sans encombre et sans chuter. Il est extrêmement rustique et vit généralement à l'extérieur toute l'année.

Maladies

La race n'est pas immunisée aux maladies extérieures, et l'apparition d'une nouvelle maladie à l'intérieur de l'île dévasterait probablement les populations insulaires

Consanguinité

Les chevaux ont prouvé également avoir une résistance surprenante aux problèmes liés à la consanguinité : en effet, après des tentatives ratées d'amélioration de la race avec des chevaux orientaux en 930, l'île a fermé ses portes à l'importation de chevaux et a interdit tout croisement. Les chevaux islandais se sont donc reproduits entre eux et ce pendant plus de mille ans. Même dans de petits élevages isolés, aucun problème lié à la consanguinité n'a jamais surgi.


Au tölt



Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/colored.mity
Manchot
Admin
Admin
avatar

Messages : 2643
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 28
Localisation : Vosges (88)

MessageSujet: Re: [Race] L'Islandais   Lun 17 Déc - 11:57


Ce sont vraiment des poneys trop craquants !
Moi perso j'adore leurs allures si particulières, il parait que c'est super confortable !

_________________

Like a Star @ heaven ON PROGRESSE Like a Star @ heaven

Revenir en haut Aller en bas
http://www.Nina-Golfite.skyblog.com
Mity008
Juste passionné
Juste passionné
avatar

Messages : 801
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 26
Localisation : Malmedy (BE)

MessageSujet: Re: [Race] L'Islandais   Lun 17 Déc - 12:13

Le tölt, c'est super, comme dans un fauteuil Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/colored.mity
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Race] L'Islandais   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Race] L'Islandais
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie classique :: Les races-
Sauter vers: